CuckoldPlace.com
World's Biggest Cuckold Community CuckoldPlace.Com! 124463 registered members can't be wrong!

Contact Us · Search ·  Sign Up  · Members Area · Polls · Chat · 
YOUCUCK.COM RECENTLY ADDED VIDEOS
CuckoldPlace.com /
Espace Des Cocus /
 

Les mots d'aphrodite

Rating: 3
 Page Page 3 of 6:  « Previous  1  2  3  4  5  6  Next »
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#61
 Down to the last message
Bon week end à toutes et tous
une petite série pour vous
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!









le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#62
Up to the first message Down to the last message
Bonne journée à toutes et tous
pour vous
Une nouvelle vie se profila... fallait pas me jouer
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#63
Up to the first message Down to the last message
Bonne journée à toutes et tous
pour vous
ce fut une nouvelle étape
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#64 · Edited by: prince albert 1
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
pour vous
je l'avais mérité ...
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#65
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
pour vous
une situation qui me ravit
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#66
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
pour vous
ce qui m'arriva
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#67
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
pour vous
je l'avais désiré et accepté
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#68
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
pour vous
Il l'avait voulu....
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!





le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#69
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
sans retour....
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#70
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
du vécu ...
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#71
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
du vécu encore ..mmmm
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
dilatateur

Member

Posts: 1138
#72
Up to the first message Down to the last message
Merci pour ces captions prince albert 1 !
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#73
Up to the first message Down to the last message
dilatateur
Bonjour et grand merci à vous
le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#74
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
du réel ..mmmm
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#75 · Edited by: prince albert 1
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
un changement de condition vécu .... j'en parle dans Défi
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#76
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
Les marques d'une progression... en partie vécue
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#77
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
Mérité par moi .. et lui...
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#78
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
En partie du vécu là bas....
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#79 · Edited by: prince albert 1
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
À f orce de me prêter, ça devait arriver ....
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#80
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
il me l'a tant fait faire ... il fallait qu'il assume....
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#81 · Edited by: prince albert 1
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
Je viens de publier "Jours de plaisirs à Paris"
Ma première plongée dans le monde du sexe et de ses délicieuses perversions
Un extrait pour vous
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!



Extrait


............

À plusieurs reprises Nicolas s'aventura seul dans les couloirs. S'ils étaient encombrés de voyeurs, les alcôves et les lits étaient, eux, tous occupés bien au-delà de leur capacité présumée. Les participants s'étaient diversement assemblés et se laissaient maintenant aller. Les mots, les cris, les rires, les gémissements, les caresses, les pénétrations se mêlaient dans une véritable bacchanale.
Un lourd murmure que les voûtes transmettaient d'une pièce à l'autre. Il rejoignit Caroline qui conversait avec la barmaid. s on troisième gin tonic avait eu rais on de ses appréhensions premières.
- Tu t'es bien amusé ? dit-elle avec un sourire presque narquois.
- Pas sans toi !
- J'espère bien !
Elle l'attira à elle pour l'embrasser et murmura à l'oreille.
- Ça t'a fait bander ? Et joignit discrètement le geste à la parole. Pas mal !...Oui
- Tu y vas maintenant ? Et je te retrouve ?
- Non. Ensemble !
D'un coup elle s'était de nouveau cabrée.
- Etonnes moi, ma belle !
Non. Tu restes avec moi. Je n'ai pas envie que tout le monde me touche.
Elle avait repris s on verre. Déterminée à ne pas céder. Autant par volonté propre, que pour s'opposer à la sienne. C'était spontané. Viscéral. L'obliger à la prier. À se culpabiliser. Le conduire à l'affrontement.
Il mit longtemps à comprendre que c'était une démarche délibérée de sa part. Que Caroline avait besoin de parvenir au conflit avec lui, pour abandonner sa réserve et s'adonner non pas à un simple plaisir des sens mais bien plutôt à une frénésie sexuelle. Et l'en rendre responsable. s on attitude ensuite n'était entachée d'aucune trace de culpabilité. A l'opposé même. Elle affichait alors à la fois épanouissement et tendresse à s on égard. Souvent il eût du mal à la rejoindre spontanément dans ce complexe parcours mental, si éloigné du sien.
Peut-être simplement n'arrivait-il pas à concevoir qu'elle puisse disposer de s on propre univers avec ses règles et ses clés. Lui qui pourtant s'enorgueillissait de lire sans difficulté dans les autres, réagissait toujours avec la même naïveté envers celle dont il avait fait une icône. Et se laissa toujours prendre à ce même piège.
Ils s'opposèrent quelques minutes. Le ton monta. Les paroles de Caroline devenaient crues et même blessantes. D'un coup elle posa s on verre et se dirigea sans hésiter vers le couloir et disparut aussitôt. Il hésita un instant à la suivre, mais se réancra dans s on fantasme d'en faire un appât au bout de la ligne qu'il se voulait être le seul à maîtriser.
C'était la première fois qu'il allait aussi loin dans ce jeu. Il était jusque-là toujours resté à ses côtés, même s'il lui laissait toujours le choix de ses partenaires. Il se faisait violence pour ne pas la rejoindre, mais regarda sa montre et s'imposa dix minutes d'incertitude. Ce furent des heures.
Faussement détaché, il se réhabitua à l'obscurité et scruta la première alcôve. Les corps mêlés et presque nus ne permettaient pas une identification aisée de celle qu'il cherchait. Il poursuivit sa quête. Les canapés, les recoins, d'autres alcôves, enfin l'immense lit. Là, c'était impossible de même pouvoir l'y distinguer, mais il se convainquit que d'elle-même et seule, elle ne se serait pas introduite dans cette masse humaine anonyme.
Un peu fébrile, il revint sur ses pas, tentant de reconnaître s on timbre de voix au travers des gémissements qui se propageaient. Enfin elle était là. Comment ne l'avait-il pas découverte avant ? Agenouillée sur une couverture de fourrure, entre trois murs de pierre, elle ne portait plus que sa guêpière dont s'était libérée sa superbe poitrine. Trois hommes nus l'entouraient. Au-dessous d'elle, l'un caressait ses seins. Le second allait et venait dans sa bouche tandis que le troisième la tenait par les hanches et la pénétrait d'un mouvement lent et régulier. Plusieurs simples spectateurs faisaient cercle pour admirer le spectacle.
Pour lui ce fut ********** et même s'il n'en apercevait que des bribes, en même temps que s on sexe se rigidifiait, s on pouls se mit à battre jusque dans ses tempes. Cette femme désirable qui s'offrait aux caresses d'inconnus, qui leur délivrait un plaisir qu'elle semblait partager, c'était celle qu'il aimait.
Il se fraya un passage pour s'approcher de ce trio sans en briser l'apparente harmonie.
Caroline caressait lentement la hampe épaisse du sexe qui emplissait sa bouche avec une régularité de métronome , presque en parfait synchronisme avec les mouvements du bassin de celui qui la pénétrait. Aucun ne parlait, mais leurs gémissements et ahanements fusionnaient et s'amplifiaient progressivement comme l'annonce d'un orgasme commun. Il ne l'avait jamais vue ainsi. Maîtresse d'elle-même, de s on corps, du plaisir qu'elle prodiguait aux uns et aux autres.
Cette femme qui semblait l'objet de plaisir de ces trois hommes, était bien au contraire l'ordonnatrice de cette future jouissance collective. Elle creusait s on dos, faisait saillir ses fesses, fermait ses lèvres en un fourreau étroit, griffait délicatement les bourses, imprimant à tous ces gestes une unité qui en sublimait la vision. Même pour l'homme allongé, c'est elle qui plaquait et frottait s on buste contre ses mains. Le membre qu'elle suçait fut le premier à jouir et il la vit longuement le garder dans sa bouche et activer sa langue tout au long de s on retour au repos. L'homme lui tenait la tête et goûta le plus longtemps qu'il pût à la chaleur et la douceur de cette caresse. Libérée de ce bâillon de chair, Caroline, les yeux fermés amplifia encore s on emprise par la parole.
- Plus fort ! Prends-moi plus fort ! Oui ! Encore ! Baise-moi ! Donne-moi tout !
Elle criait presque, oubliant ou ignorant tous ceux qui l'observaient, ne s'adressant qu'à s on baiseur, le provoquant. Elle lançait ses fesses contre lui. Elle n'avait perdu aucun contrôle d'elle-même, mais avait décidé que le temps de la jouissance de cet homme était venu. Provoqué, et libéré de toute réserve, il adopta le même vocabulaire.
- Elle te plait ma queue, salope...
- Oui elle est bonne, vide-la bien ! Allez viens !
Il ne se retenait plus. s on bassin claquait contre les fesses de Caroline. L'homme qui avait déjà profité de sa bouche, s'était maintenant allongé contre un des murs pour savourer le terme de s on plaisir en assistant au spectacle. Celui qui caressait sa poitrine, fit mine de vouloir prendre sa place mais Nicolas s'installa cette fois face à elle.
Elle rejeta ses cheveux en arrière et lui sourit aussitôt sans pour autant cesser s on échange verbal avec celui qui était en elle. Il ne savait si elle l'avait déjà aperçu, mais noua aussitôt les bras autour de s on cou, le fixa, puis l'embrassa. Elle accélérait ses mouvements, et ses gémissements annonçaient un orgasme proche. Ses paroles étaient de plus en plus crues.

À quelques centimètres du visage de Nicolas, c'était à un autre qu'elle les adressait. C'était pour lui un délice de trouble, de jalousie, et d'excitation. L'homme parvint à sa jouissance. Caroline associa la supposée sienne avec une exubérance qui semblait réelle. Il la gratifia de quelques derniers coups de reins accompagnés d'un râle qui n'avait rien de simulé. Elle lâcha Nicolas, se retourna et déposa un baiser sur la bouche de s on partenaire et lui murmura quelques mots.
L'exiguïté de l'endroit, le rempart des spectateurs, l'intensité des ébats, concentraient la moiteur des corps et les effluves intimes. Plus habituée au confort, qu'à cette promiscuité *******, Caroline semblait jusqu'ici s'en accommoder sans problème.
Elle était gaie, souriante, épanouie. Fière même. Presque nue, s'étant livrée sans retenue à trois hommes, on avait presque l'impression qu'elle attendait les applaudissements du public qui l'entourait. Sa voix se fit assurée et plus forte.
- Merci messieurs ! c'était délicieux !

.........
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#82 · Edited by: prince albert 1
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
C'était s on fantasme et le mien et j'ai franchi le pas

Baisers Lisa

The hyperlink is visible to registered members only!
The hyperlink is visible to registered members only! rs-a-paris



le sexe sans tabous
dilatateur

Member

Posts: 1138
#83
Up to the first message Down to the last message
Superbe captions prince albert 1!
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#84
Up to the first message Down to the last message
dilatateur
merci beaucoup c'est un plaisir
le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#85
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à toutes et tous
une nouvelle étape qui m'a beaucoup plu
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!
The hyperlink is visible to registered members only! rs-a-paris



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#86
Up to the first message Down to the last message
Belle nuit
une belle expérience partagée
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!
The hyperlink is visible to registered members only! rs-a-paris



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#87
Up to the first message Down to the last message
Belle nuit
une autre expérience poussée ...
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!
The hyperlink is visible to registered members only! rs-a-paris



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#88
Up to the first message Down to the last message
Belle nuit
moi aussi j"ai vécu presque cela ...
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!
The hyperlink is visible to registered members only! rs-a-paris



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#89
Up to the first message Down to the last message
Belle journée à vous
il jouait trop et j'en ai assumé les conséquences ...
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#90 
Up to the first message 
Belle journée à vous
"Eahira" mon roman vient d'être mis en ligne
Attention c'est un ouvrage vraiment réservé aux amateurs et pratiquants de soumission poussée
j'en ai été l'actrice au moins partiellement
Baisers Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!
The hyperlink is visible to registered members only!
un extrait pour vous

Nous partîmes avec eux le lendemain à la ville de Houmt Souk dans une vaste mai*** au coeur de la médina. Ils
nous présentèrent à un homme d'une soixantaine d'année quisemblait être une sorte de "parrain" de ce genre d'activités. Il se nommait Karmil.
L'homme nous demanda si Caroline était vraiment prête à faire la « Eahira » -la putain- durant *** séjour, et nous répondîmes que oui, si il pouvait le lui faire faire dans de bonnes conditions et surtout protégée.
Il était à la fois ferme et sympathique et nous donna toutes assurances en ce sens.
Nous avions alors évoqué les possibilités de Caroline et il nous répondit que les deux hommes lui avaient déjà confirmé qu'elle semblait à la fois très docile et gourmande. En se faisant servir le thé, il lui demanda très naturellement d'ôter sa jupe et *** corsage, de se mettre juste en lingerie et de le sucer.
Plutôt séduite par *** ton autoritaire et direct, elle s'exécuta aussitôt, se mit à genoux et releva la djellaba de
l'homme, pendant que continuions à discuter des modalités de travail qu'il proposait.
Il disait qu'en effet une française blonde, pulpeuse et ainsi annelée aux seins et au sexe, allait être très sollicitée.
Je tempérais un peu *** offre en lui rappelant que nous étions quand même là pour le soleil et les vacances...
Il fut donc convenu avec lui qu'elle travaillerait de 16h à 2h du matin maximum. Il nous précisa qu'il était difficile qu'elle travaille ouvertement sans être « protégée » dans notre hôtel très surveillé par les autorités mais qu'elle serait mise principalement au travail dans le riad où il nous recevait qui en réalité était un bordel réputé dans toute la Tunisie, et même au-delà et qu'il verrait pour le reste... Il s'occuperait per***nellement de sa mise
au travail et *** exploitation.
Il évoqua ce que nous avions confié aux deux hommes, et nous demanda si nous voulions vraiment qu'elle porte un pendentif gravé du mot « Eahira » en arabe, et surtout lui faire tatouer cette marque d'infamie aux reins. Il nous précisa que les clients risquaient de se montrer très rudes envers elle en voyant cela, qui ici était infligé comme une terrible punition aux plus dépravées.
Je lui répondis que je comprenais mais qu'ensuite en France peu de gens comprendraient et que cela resterait
simplement un agréable souvenir pour nous. Il sourit un peu cyniquement et, tandis qu'il caressait la chevelure de Caroline toujours à ses genoux en train de s'affairer sur *** sexe, nous dit que si nous voulions vraiment cela, c'était sans aucun problème et qu'il allait s'occuper de faire parer et marquer pour toujours cette jolie chérie le jour-même.
Il me demanda ensuite si nous acceptions qu'elle soit corrigée comme les autres filles si elle désobéissait ou ne se
montrait pas assez active, et comme cela avait fait partie de notre fantasme et de ce qui devait être lié à la condition de Caroline ici, sans même hésiter je lui confirmai que oui.
Sans peut-être vraiment me rendre compte dans quoi nous nous engagions, le plaisir de franchir les interdits et de négocier Caroline avec cet homme, m'excitait au plus haut point.
Une fois d'accord, il nous précisa simplement et très crûment qu'elle serait beaucoup enculée car c'était une des
pratiques locales favorites. Et que si elle avait amené de quoi assouplir ce côté, il serait bien qu'elle s'y prépare sérieusement.
Il finit par jouir dans sa bouche. Caroline était souriante et fière de sa prestation.
Elle se leva et après m'avoir donné un bref baiser, suivit presque aussitôt un homme que Karmil avait fait entrer et à qui il avait donné des instructions pour le pendentif et le « tatouage » de Caroline
Je restai avec lui à discuter de tout ce qui allait la concerner, et une heure plus tard environ, elle revenait avec la
plaque en or gravée à *** cou. Elle n'était pas accrochée par une chaînette comme je l'avais imaginé, mais c'était un seul ensemble d'une pièce qui ne pouvais être ôté, sauf à découper la tige épaisse qui enserrait *** cou et qui avait été certainement soudée.
Elle portait aussi un léger pansement au-dessus des fesses qu'elle ôta pour nous montrer le tatouage rouge et gonflé, mais très beau et très visible sur sa peau déjà hâlée.
Bien plus que je ne l'avais prévu ! Je lui demandai pourquoi le tatouage était aussi proéminent et Karmil en souriant m'informa que puisque nous avions désiré que ce soit permanent il avait donné des instructions afin que la marque soit scarifiée avant d'être tatouée. Et qu'ainsi ce serait vraiment définitif et gravé dans sa chair. Il la félicita en nous disant cependant de faire attention et de ne pas exhiber cela hors de notre hôtel.
Il était environ 18h et alors que je pensais que nous allions en rester là pour cette fois, Karmil me dit qu'il désirait
tester lui-même et avec quelques amis toutes les possibilités de sa nouvelle « Eahira » et qu'il me la renverrai en taxi à l'hôtel d'ici deux à trois heures. Caroline me regarda interrogative, comme si cela avait été convenu d'avance entre lui et moi.
Je lui répondis que c'était normal, même si tout cela allait plus vite que je l'avais imaginé. J'étais cependant rassuré par notre entretien et la laissai avec lui en voulant paraître sûr de moi et en disant à Caroline de
se montrer à la hauteur...
Elle revint pour dîner comme promis. Elle était épanouie mais épuisée. Elle me raconta avec une certaine
gourmandise que Karmil et ses amis l'avaient tous baisée et enculée, elle les avait sucés et je vis qu'ils avaient aussi bien testé sa résistance à être fouettée.
Ils avaient épargné la zone de *** tatouage ou plutôt de *** marquage, encore sensible, mais ses fesses, ses cuisses, *** sexe et ses seins portaient de belles marques.
Je lui demandai si elle souhaitait vraiment continuer et, malgré leur rudesse, elle me confirma en souriant que oui.
Et qu'elle avait envie que ce ne soit qu'un premier pas.
Le lendemain débuta très agréablement. Ma chérie fit la grasse matinée et le per***nel attentionné nous porta le petit-déjeuner dans la chambre.
Sans beaucoup de pudeur, elle sortit du lit dans une nuisette courte et transparente pendant que deux hommes
installaient la table.
Ils gardèrent toute leur retenue, mais ne se génèrent cependant pas jeter des regards appuyés sur elle, qui ne les
remarqua même pas. D'autant plus que les marques de fouet de la veille laissaient encore un peu des traces visibles sur ses cuisses et ses fesses.
J'observais la scène depuis le balcon et je me demandais si ces hommes avaient déjà eu vent de la rencontre à
Houmt Souk et de ce que ma belle allait faire durant les jours à venir.
Elle partit vers onze heures à la plage, mais dût s'arrêter à une des boutiques de l'hôtel car le tatouage n'était pas masqué par les mini maillots qu'elle portait généralement.
Elle en acheta un, un peu plus grand, ainsi qu'un paréo puis partit s'installer sur le sable. Il n'y avait que des européens et comme d'habitude se fit bronzer seins nus. Elle portait maintenant *** pendentif de façon permanente sans plus possibilité de l'ôter, mais autour d'elle per***ne n'en connaissait la signification et elle oubliait même qu'elle affichait en le portant le fait d'être une prostituée.
Le per***nel en revanche qui lui porta *** matelas, puis ensuite des bois***s, remarquait avec étonnement et intérêt cet "aveu".
Elle s'en rendit compte lorsque l'un d'entre eux d'ordinaire si réservé et si déférent, après avoir posé un verre sur
la table près d'elle, fit négligemment glisser sa main entre ses cuisses et lui dit en souriant s'il fallait se renseigner auprès de *** mari pour savoir combien ça coûtait pour mettre sa queue dans cette fente de putain...
Elle posa *** magazine un peu interloquée et surprise pendant que l'homme pointait un index vers *** collier pour justifier sa question.
Elle bafouilla un peu, prise de court et déstabilisée et tentant de s'en sortir, lui dit que non et que c'était simplement un cadeau que Karmil, l'homme de Houmt Souk, lui avait offert.
Le serveur sourit et lui dit que c'était encore mieux et qu'il allait bien plus facilement faire affaire avec lui et, informer ses amis de cette aubaine. Il se fit alors plus ferme et direct avec elle en lui précisant que de toute façon si elle ne voulait pas avoir de problème en portant ce pendentif au milieu du per***nel, il allait être nécessaire qu'elle se montre très gentille avec eux et vienne au local de distribution des serviettes au moment du
changement de service à 14h.
Un peu interloquée elle lui dit.
- Vous voulez quoi ? Me baiser?
- Mais non, mais non belle madame, surtout si c'est Karmil qui te fait porter ça, on ne va pas se permettre de
perturber *** commerce...
- Alors quoi ?
- Tu vas venir un petit moment nous sucer tous les six, après notre service comme ça ce sera notre petite récompense pour protéger le bien de Karmil pendant que tu es ici...
T'inquiètes pas, je suis sûr qu'il sera d'accord. Et pour te baiser on ira chez lui comme les autres.
- Mais ...
-Tais-toi belle madame, tu sais une « Eahira » ne doit pas discuter avec les hommes, juste obéir, je vois par les belles marques que tu portes encore un peu, que Karmil a commencé à t'expliquer ça... Allez reposes toi bien, bronze bien, et n'oublies pas à 14h ...
Puis il se retira



le sexe sans tabous
 Page Page 3 of 6:  « Previous  1  2  3  4  5  6  Next »
Rating: 3, 1 vote.
Espace Des Cocus CuckoldPlace.com / Espace Des Cocus /
Les mots d'aphrodite
Up to the first message Up to the first message
Your reply Click this icon to move up to the quoted message
   More...
» Username  » Password 
Only registered users can post here. Please enter your login/password details before posting a message, or register here first.
 
Online now: Guests - 163
Members - 33

Page loading time (secs): 0.131

Press | Advertise | Webmasters | Terms Of Use | Privacy Policy | 18U.S.C.§2257 | Statistics | RSS