CuckoldPlace.com
World's Biggest Cuckold Community CuckoldPlace.Com! 124464 registered members can't be wrong!

Contact Us · Search ·  Sign Up  · Members Area · Polls · Chat · 
YOUCUCK.COM RECENTLY ADDED VIDEOS
CuckoldPlace.com /
Espace Des Cocus /
 

Les mots d'aphrodite

Rating: 3
 Page Page 2 of 6:  « Previous  1  2  3  4  5  6  Next »
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#31 · Edited by: prince albert 1
 Down to the last message
bonjour à tous
Un extrait de la suite de "Défi"
Le Volume 3 vient d'être mis en ligne
Amicalement
Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!

Une fois Anne-Sophie libérée, la femme lui posa les menottes dans le dos et remonta ses bras qu'elle relia à sa nuque par l'anneau de s on collier, afin de bien dégager s on dos et ses fesses. Puis elle la fit s'agenouiller devant le pouf.
- Aimé rajoutez un coussin, pour qu'elle soit à la bonne hauteur, merci. Et toi, ma chienne, je vais me faire une joie de te voir dans tes œuvres pendant que je te dérouille. Si cela ne vous dérange pas Monsieur Aimé, je désirerais la voir sucer votre sexe pendant que je me défoule sur elle. Un bite de nègre comme elle disait si bien en parlant de nous. C'est le rôle d'une soumise et maintenant aussi d'une pute, hein ?
- Oui, Madame souffla Anne-Sophie.
- Plus fort et mieux que ça !
- Oui Madame, se faire corriger et sucer des queues c'est ce que doit faire une soumise et une pute comme moi...
- Des bites de ces nègres comme nous, ces nègres que tu détestais tant ! Hein ?
- Oui Madame des bites d'hommes noirs. Leurs belles bites grosses, longues et dures, et devoir vider à fond leurs couilles bien pleines.
- Alors tu vas nous montrer ça, salope ! Approche toi de Monsieur Aimé et tu vas le pomper comme sait le faire une pute pendant que moi je vais te faire goûter à la sévérité de cette cane que tu nous appliquais si généreusement. Et je ne veux pas que tu t'arrêtes de sucer un seul instant. Compris !!?
- Oui, Madame...
Anne-Sophie avait abdiqué toute dignité et toute révolte depuis longtemps, mais là elle franchissait encore une étape dans sa descente aux enfers.
Retourner à la source de s on avilissement, à cette soirée où elle avait corrigé la femme qui maintenant lui donnait des ordres et allait lui administrer la même cane que celle dont elle s'était servie. Et en la contraignant à satisfaire sexuellement devant elle un homme noir, ceux et celles pour lesquels elle n'avait toujours manifesté que les plus profonds mépris et détestation.
Le buste tendu et reposant à peine sur le pouf et le coussin, elle approcha lentement sa bouche de l'imposant gland qui l'avait maintenant si souvent envahie.
- Allez ! Montre nous comment on t'a dressée à te servir de ta bouche de pute ! Et ne vous gênez avec elle, Monsieur Aimé. Au contraire !
Il esquissa un sourire et posa sa large main sur la tête d'Anne-Sophie pour diriger l'empalement de celle-ci sur s on membre.
Les lèvres d'Anne-Sophie commencèrent à s'écarter outrageusement pour engloutir le sexe imposant. Elle n'en avait embouché à peine que le tiers quand le premier coup de cane vint s'abattre à pleine volée sur ses fesses. Elle ne put réprimer la contraction de ses lèvres, mais n'arrêta pas la caresse et progression de la pénétration. Tandis qu'Anne-Sophie allait et venait lentement et avec l'application qui devait être celle d'une simple putain, les cinglées se succédaient sans répit. Par ses mots et s on bras, la femme se purgeait sans retenue de toute la rancoeur qu'elle avait accumulée au fil des années.
- Allez suce, salope ! Et mieux que ça ! Montre nous que « Madame » n'est plus qu'une suceuse de bites ! Et que t'aime ça !
Par réflexe conditionné, Anne-Sophie acquiesça d'un hochement de tête sans cesser d'aller et venir sur la tige qui n'en finissait pas de gonfler.
Les coups continuaient à pleuvoir en laissant sur ses fesses, ses cuisses et s on dos des marques nettes et rapidement rougeoyantes.

le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#32
Up to the first message Down to the last message
bonne journée à tous



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#33
Up to the first message Down to the last message
bonjour à tous



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#34
Up to the first message Down to the last message
Bonjour à tous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#35
Up to the first message Down to the last message
Bonjour à tous
Une courte série ... souvenir
The hyperlink is visible to registered members only!





le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#36
Up to the first message Down to the last message
Bonsoir à tous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#37
Up to the first message Down to the last message
bonne journée à tous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#38
Up to the first message Down to the last message
bonne journée à tous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#39
Up to the first message Down to the last message
Bon we à tous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#40
Up to the first message Down to the last message
bon we à tous
Souvenir .. souvenirs... En série
amicalement
The hyperlink is visible to registered members only!







le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#41
Up to the first message Down to the last message
bonne journée à tous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#42
Up to the first message Down to the last message
bonne journée à tous
amicalement
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#43
Up to the first message Down to the last message
bonne journée à tous
Souvenir ...
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#44
Up to the first message Down to the last message
bonne journée à tous
Souvenir encore ...
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#45 · Edited by: prince albert 1
Up to the first message Down to the last message
Bonjour à tous et toutes
les derniers chapitres de "Défi" ainsi que sa version intégrale ont été mis en ligne
je souhaite que cela vous plaise et alimente vos fantasmes et votre imagination...
en voici un extrait ci-dessous, le trouble d'Anne-Sophie qui va devoir assumer s on défi.
Amicalement
Lisa
The hyperlink is visible to registered members only!

Puis, alors qu'elle avait lâché la main de Sabrina pour s'approcher de l'assemblée, elle se sentit entourée de part et d'autre par une corpulente servante ainsi que par Aimé. Tous deux posèrent un bras à sa taille sans rudesse mais avec une fermeté qui l'étonna de la part de domestiques.
Mais elle n'eut pas le temps de s'en offusquer lorsque Sabrina prit la parole.
- Chers amis, cela fait maintenant plusieurs mois que lors de nos rencontres et soirées privées, je vous parle d'Anne-Sophie. Vous en savez beaucoup sur elle ses pratiques, s on comportement, et notre relation maintenant. Et en particulier à propos du défi que notre amie m'a lancé voilà quelques mois. Et que, comme vous le savez, je vais me faire le plaisir de relever.
Anne-Sophie était abasourdie. La prévenance et la l'attention avec laquelle Sabrina l'avait traitée depuis s on arrivée, l'avait laissée à mille lieues du souvenir de ce défi et elle avait totalement baissé sa garde pour s'y préparer. Elle retombait b rutalement sur terre et de plus devant tous ces inconnus.
Elle s'apprêtait à s'avancer pour rejoindre Sabrina et intervenir mais les bras qui l'enserraient se firent plus fermes pour l'immobiliser.
- Alors chère Anne-Sophie, êtes vous prête à assumer votre attitude et ce défi de devenir ma domestique à plein temps et d'être traitée comme l'étaient nos esclaves des temps anciens. De façon encore plus poussée que vous ne le faites avec vos employés ? Mais bien sûr vous pouvez renoncer et reconnaître votre échec à assumer votre bravade.
Anne-Sophie était effondrée et acculée. Elle tombait de haut sans s'y être préparée le moins du monde. Sabrina avait su parfaitement tisser sa toile, et certainement depuis longtemps. Anne-Sophie ne pouvait que perdre la face et s'humilier publiquement ou assumer ce défi auquel elle n'était plus prête.
À plaisir, Sabrina laissa le silence s'installer et le temps s'écouler. Les invités dont Anne-Sophie comprenait la totale complicité, se repaissaient de la situation. Les sentiments contradictoires se bousculaient en elle. Mais avait-elle le choix ? Renoncer serait le pire des avilissements aussi bien envers Sabrina qu'envers la haute idée qu'elle se faisait d'elle-même. Et puis après tout ce n'était que par la machination qu'on lui avait préparée à *** insu qu'elle se trouvait aussi désemparée à cet instant. Lors de la soirée puis de l'après midi à Paris, c'était sans forfanterie exagérée qu'elle avait défié Sabrina, et si l'épreuve avait débuté aussitôt, elle y était prête.
Mais après tout vaincre cette h umiliation, même imposée dans des conditions aussi perverses et machiavéliques, serait une démonstration encore plus flagrante des certitudes et de la f orce qu'elle proclamait. Sabrina se montrait plus diabolique qu'elle ne l'avait imaginé, mais elle saurait lui montrer qu'elle ne la craignait en rien et qu'elle resterait la plus forte.
- Nos invités attendent ! Alors ?
Immobilisée fermement par Aimé et la femme, Anne-Sophie, prit une longue respiration et bomba la poitrine.
- J'y suis prête. Je tiens toujours mes engagements et j'assumerais totalement cette condition et j'espère que vos exigences et votre sévérité seront sans faiblesse et iront même bien au-delà de ce que j'impose moi-même à mon pers onnel
La nature arrogante et hautaine d'Anne-Sophie se manifestait à nouveau aussitôt.
- C'est parfait !! Et crois moi que je vais me faire un plaisir de ne pas m'en priver. Et cela débute dès à présent. Ôtez lui sa robe !
Anne-Sophie eut un spontané mouvement de recul, mais qu'elle maîtrisa aussitôt. Tandis que la femme la maintenait par le cou, elle sentit les grandes mains d'Aimé se poser sur elle, puis lui ôter sa ceinture et faire glisser la fermeture éclair de sa robe qui chut sur ses chevilles. Elle était maintenant juste en lingerie parée de s on collier et de ses anneaux face à cette assemblée si élégamment vêtue vers laquelle se tourna Sabrina.
- Ne fera-t-elle pas une parfaite soubrette à notre service, une fois convenablement équipée et formée ? Je suis déjà certaine que je vais prendre un plaisir encore inconnu, mais dont j'imagine déjà toutes les possibilités, à lui faire vivre l'intraitable discipline qu'imposaient nos aïeux à leurs esclaves. Et pour elle uniquement, j'ai décidé de rétablir les châtiments corporels, tels qu'à l'époque. Et les archives trouvées dans la mais on m'ont considérablement renseignée dans le détail sur ce qui se pratiquait. C'est bien ce dont tu m'as mis au défi d'exiger de toi ?
Le « vous » venait d'un coup de passer au « tu ».
Anne-Sophie avait relevé la tête et gardait le regard fixe, droit devant elle.
- Oui.
- Maintenant c'est, « Oui, Madame » !! Et durant tout ton séjour ici. Et Madame et Monsieur pour tous ceux qui te donneront des ordres. Et croise tes bras dans le dos en ma présence. Compris ?!!
- Oui, Madame...
Ces mots lui remémoraient l'après-midi dans *** appartement, mais là, l'ordre n'avait plus rien d'un jeu d'un moment.
Les uns et les autres, troublés mais séduits par cette scène vraisemblablement annoncée, échangeaient en chuchotant pour ne pas troubler l'instant. Même Alexandre restait impassible, et s'était fait resservir du champagne.
Sabrina s'adressa alors à la corpulente domestique.
- Aminata, allez chercher s on collier et posez le lui.
Elle laissa Anne-Sophie entre les mains d'Aimé et quitta un instant le salon. Elle revint porteuse d'un plateau d'argent sur lequel étaient posés un large collier de cuir noir doté d'un gros anneau nickelé en s on centre, une laisse à poignée de cuir et lourds maillons, ainsi que deux paires de menottes en cuir elles aussi reliées par de petites chaînes. Mais aussi le fouet gravé à s on nom dont Sabrina lui avait fait présent.
Aminata le posa sur une table basse devant les invités et prit le collier. Il portait, gravées en larges lettres gothiques, les inscriptions « Fatou » de part et d'autre de l'anneau. Deux plaques de métal à l'arrière en assuraient la fermeture. Il s'ajusta parfaitement au cou d'Anne-Sophie. Lorsqu'il passa devant ses yeux, elle remarqua qu'il ne comportait pas de serrure et elle entendit un simple « clic ». En revanche lorsque Aminata posa les menottes à ses poignets et ses chevilles, celles-ci comportaient des petits orifices pour des clés.
Pendant qu'Anne-Sophie était préparée ainsi, le fouet passait de mains en mains parmi les invités. Tous en admiraient le travail admirable et commentaient la sévérité certaine qu'il devait produire sur ceux et celles à qui il était appliqué.
Une des invitées qui semblait prendre un plaisir non dissimulé à faire coulisser la lanière au creux de sa paume, s'adressa à Sabrina.
- C'est un instrument d'époque ?
- Non, c'est celle à laquelle il est destiné qui l'a choisi elle-même.
- En pleine connaissance de cause ?
Sabrina eut un sourire carnassier.
- Non. Elle avait été séduite par la collection exposée dans le fumoir de mon mari et voulait s'en faire réaliser un similaire. Sa pers onnalité lui a fait immédiatement porter s on choix vers celui qui lui était présenté comme le plus impitoyable. Elle ignorait bien évidemment qu'en serait la première et sûrement la seule usagère, si les conditions se présentent...
- C'est à dire ?
- Pour elle, tout spécialement, j'ai établi et instauré un règlement des plus stricts, comme il était d'usage à l'époque. Je me suis d'ailleurs largement inspirée d'un ouvrage en vigueur pour les serviteurs chez les colons des siècles derniers. Aimé, vous pourrez en prendre un exemplaire sur la commode et le faire passer à nos convives, si ils désirent en prendre connaissance.
- Vous avez vraiment préparé la venue de votre invitée avec une attention minutieuse, et ... diabolique si je puis me permettre, reprit le consul de Suisse. Mon épouse m'avait confié que vous aviez souvent fait part de votre projet à votre intime cercle d'amies ici rassemblées. Mais j'avoue que j'étais à mille lieues d'imaginer la précision et le détail avec lesquels vous avez élaboré ce machiavélique stratagème. Surtout venant de d'une femme telle que vous, dont tous reconnaissent les qualités de bienveillance et de compassion. Vous savez cacher votre jeu ...
Si elle était le centre d'intérêt des invités et de leurs échanges, Anne-Sophie n'occupait plus une place similaire à tous ceux qui étaient réunis.
Un simple objet de curiosité dont elle avait publiquement accepté la condition et dont on s'enquérait sans aucune gêne du devenir. On ne lui parlait plus directement, on s'adressait à sa maîtresse, seule habilitée à répondre à sa place. Seule ordonnatrice du futur qui lui avait été préparé.
- Mais pourquoi « Fatou » ? questionna une des invitées.
- C'est le prénom le plus attribué aux femmes de la plus basse extraction dans le pays. Celle qui so nt reléguées aux tâches les plus dures et dévalorisantes. C'est donc ainsi qu'elle sera nommée durant toute s on initiation ici !
- Plutôt s on dressage, à ce que j'ai compris, reprit la femme en souriant.
- C'est ce qu'elle m'a mise au défi d'exercer sur elle, alors ce sera le mot... N'est ce pas Fatou ?
Anne-Sophie ne réagit pas immédiatement à sa nouvelle appellation.
- Fatou !!!
Le ton de Sabrina ne laissait pas d'équivoque et elle comprit que c'était à elle que l'on s'adressait.
- Oui...Madame. C'est exact.
- Bien sûr que c'est exact ! Idiote ! Ce que je dis l'est toujours et ne souffre pas de telles réflexions de ta part. Cela sera sanctionné !
Les invités détaillaient les quelques feuillets du règlement rédigés par Sabrina. Certains ne cachaient pas leur étonnement, mais sans émettre pour autant de réprobation. Puis la maîtresse de mais on s'adressa à Alexandre, qui lui aussi avait consulté avec attention le document.
- Vous n'y voyez pas d'inconvénient ?
Aucun... Même dans sa plus stricte application. C'est tout à fait ce que votre mari et vous-même m'aviez annoncé. Et aviez déjà mon plein accord.

.................



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#46
Up to the first message Down to the last message
bonne journée à tous
Un petit souvenir...



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#47
Up to the first message Down to the last message
Un autre souvenir chaud et délicieux
amicalement
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#48
Up to the first message Down to the last message
Un dernier souvenir coquin pour aujourd'hui
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#49 · Edited by: prince albert 1
Up to the first message Down to the last message
Bonjour et bonne journée à tous
Tout ce que j'aime ....
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#50 · Edited by: prince albert 1
Up to the first message Down to the last message
Bonne après midi....Ce n'était qu'un fantasme au début ...
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#51
Up to the first message Down to the last message
Bonne journée à tous
J'aime perdre ma place ....
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#52
Up to the first message Down to the last message
Bonne journée à toutes et tous
encore un petit souvenir ...si troublant
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#53
Up to the first message Down to the last message
Bonne journée à toutes et tous
souvenir.. souvenir
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#54
Up to the first message Down to the last message
Bonne journée à toutes et tous
Bisous
Encore des moments délicieux ....mmmm
The hyperlink is visible to registered members only!









le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#55
Up to the first message Down to the last message
Bonne journée à toutes et tous
Bisous
moments troublants et si délicieux ...
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#56 · Edited by: prince albert 1
Up to the first message Down to the last message
Bonne journée à toutes et tous
Bisous
Souvenir .. encore Avant sa cage ...
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#57
Up to the first message Down to the last message
Bonne journée à toutes et tous
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#58
Up to the first message Down to the last message
Bonjourà toutes et tous
Bisous
The hyperlink is visible to registered members only!
une aventure méritée et poussée en extérieur....Mmmmm



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#59 · Edited by: prince albert 1
Up to the first message Down to the last message
Bonjour à tous et toutes
"Le journal d'un mari cocu chaste et comblé" vient d'être mis en ligne
The hyperlink is visible to registered members only!
Pour tous ceux qui désirent ou fantasment vivre la chasteté et la condition de cocu, c'est un récit pleinement évu par nous deux... et qui perdure
je souhaite que cela vous plaise et alimente vos fantasmes et votre imagination...
en voici un extrait ci-dessous,les premiers pas d'une nouvelle réalité
Amicalement
Lisa




.......................

- Et je te promets mon amour de me laisser aller avec eux et de te faire encore plus pleinement cocu que tu ne l'es et que tu ne l'as jamais été.
- Je baiserai avec eux je vivrai tous leurs fantasmes et les miens. Je serai disponible pour eux. Je me laisserai aller à éprouver des sentiments pour eux, si c'est le cas. Je les recevrai chez nous, j'irai chez eux, je sortirai, j'irai dîner avec eux seule, je me ferai sexy autant qu'ils en auront envie, et toi, mon mari chéri, tu resteras sous cage sans faiblesse de ma part, longtemps, très longtemps mon amour.
Je vais oublier cette petite queue molle et inutile, pendant que de belles bites la remplaceront bien mieux que la tienne dans la chatte, la bouche et le cul de ta femme. Et que j'en aurai envie... Je te le promets... Tu es heureux mon amour ?
- Pardon d'avoir mal réagi car tu vois de te dire ces mots me rends toute humide même si ce ne s ont encore que des mots. Tu peux toucher ma petite chatte ce soir pour vérifier...

Entendre ses mots me faisait bander autant que de possible dans ma cage et je tendis la main comme Lise m'y avait invité. Elle était en effet trempée...
Après un bref instant Elle écarta d'une main ferme mes doigts de s on intimité
- Tttttt... Ça suffit chéri et cette petite chatte elle est maintenant réservée à mes amants et à mes propres caresses. Et puis ça ne sert plus à rien de faire grossir cette petite queue dans sa cage, elle n'est pas prête d'en sortir ni de jouir...

J'étais terriblement heureux de la voir se comporter ainsi avec autant de spontanéité.
Lise avait pris s on Wand et il ronronnait déjà entre les lèvres trempées de mon adorée sans que je sache à quoi elle pensait les yeux fermés. Je l'admirais sans la toucher
- Longtemps, tu as dis pour ma mise en cage... Tu as pris une décision... ?
- Ce n'était qu'une idée jusqu'à ce soir mais maintenant oui... Six mois minimum mon amour. Il me faudra bien ça pour bâtir des relations avec ces hommes, même si je ne concrétise pas avec tous. Et je n'aurais vraiment pas de temps à consacrer à cette petite bite qui est très bien là où elle est maintenant et qui sera encore plus excitée de me savoir avec d'autres hommes. Cela te convient mon chéri ?
- J'imagine que ta décision est prise mon amour et sans retour ... Mais pourquoi « minimum » ?
- Minimum, parce que suivant ton comportement je pourrai prolonger la durée. Par exemple si tu fais quelque chose qui me déplait ou au contraire si tu fais quelque chose que j'apprécie particulièrement.
- Je ne comprends pas, mon amour ... ?
- Mais si... Si tu me déplais ce sera parce que tu auras oublié les règles de ce que nous avons mis en place et que tu auras le désir de redevenir mon mâle et de sortir de ta cage avant l'heure. Donc tu seras prolongé comme punition. Et si tu me fais plaisir c'est que ta situation te plait et je te ferais le plaisir de la prolonger comme récompense...
- Tu es perverse mon amour...
- Je suis à bonne école...
- Quoi que je fasse je risque donc de rester longtemps dans ma cage...
- Oui mon chéri ... Et à part si tu dormais en permanence durant les temps à venir, je pense que ces six mois vont faire des petits...
Lise continuait à se caresser. Ce furent ses gémissements de plus en plus intenses qui remplacèrent ses paroles et elle se conduisit à une superbe jouissance puis s'endormit à mes côtés.



le sexe sans tabous
prince albert 1

Member

Posts: 1443
#60 
Up to the first message 
Bonjour à tous et toutes
Pour les chers cocus
baisers
The hyperlink is visible to registered members only!



le sexe sans tabous
 Page Page 2 of 6:  « Previous  1  2  3  4  5  6  Next »
Rating: 3, 1 vote.
Espace Des Cocus CuckoldPlace.com / Espace Des Cocus /
Les mots d'aphrodite
Up to the first message Up to the first message
Your reply Click this icon to move up to the quoted message
   More...
» Username  » Password 
Only registered users can post here. Please enter your login/password details before posting a message, or register here first.
 
Online now: Guests - 182
Members - 25

Page loading time (secs): 0.102

Press | Advertise | Webmasters | Terms Of Use | Privacy Policy | 18U.S.C.§2257 | Statistics | RSS